vendredi 21 octobre 2011

Et en mai, la fête des voisins

Fin mai, la traditionnelle fête des voisins... convivialité, festivité.
Nous avons eu la surprise d'une chorégraphie présentée par les enfants :


Conseil d'administration de Septembre

1. PV DU CA du 24/06/2011

2. FINANCES
2.1. Tableaux de bord au 31/07/2011
2.2. Comptes sociaux au 30/06/2011

3. PATRIMOINE
3.1. Augmentation des loyers au 1er janvier 2012
3.2. Politique tarifaire des parcours résidentiels
3.3. Convention avec la préfecture de région
3.4. Plan de concertation locative

4. PROMOTION
4.1. Construction neuve / réhabilitation Acquisition-amélioration – SAINT GRATIEN création d’un centre d’hébergement d’urgence (9 logements PLAI / 15 places)

5. QUESTIONS DIVERSES
5.1. Attribution des marchés par la commission d’appel d’offres
5.2. Point sur l’actualité juridique
5.3. signature de la convention d’utilité sociale
5.4. information sur les nouveaux logos du groupe EFIDIS
________________________________________

2. Ce point démontre une gestion saine et rigoureuse de la société. Les impayés sont globalement un peu moindre que les chiffres nationaux, avec un indice négatif pour ce trimestre correspondant à des versements de dettes antérieures.

3. 1. Deux axes d’augmentation étaient présentés, celui des augmentations annuelles et une augmentation correspondant à une mise à jour sur une résidence réhabilitée.
Les augmentations de loyers sont prévues sur un indice de la construction, qui bon an mal an augmente plus que les salaires… c’est pour cette raison que les représentants des locataires ont voté contre cette augmentation.
Un second axe était joint à ce premier, une augmentation exceptionnelle de 3 % relative à la réhabilitation d’une résidence dans l’objet de ramener les loyers dans la fourchette actuelle.

3.2. La politique tarifaire concerne les ménages ne répondant plus aux critères définis par le logement social, soit en terme de revenu soit en terme d’occupation de logement.
Dans la première situation, le surloyer permet le maintien dans les lieux en augmentant la participation financière des ménages.
Concernant l’occupation du logement, il s’agissait de rompre avec la logique du contrat pour la vie… et récupérer les grands logements une fois que les enfants ont pris leur envol… Pour ce faire, une proposition de relogement sous certaines conditions est imposée par la loi Molle dite loi Boutin. La société Valestis propose une application en modulant les critères autant que faire ce peut.
C'est-à-dire que le loyer devra être inférieur au loyer payé par le locataire, qu’il sera accompagné dans la procédure afin de déterminer préalablement son souhait.
Ainsi seuls 4% des ménages sont concernés par cette mesure, auquel il faut déduire les résidences en ZUS.